• Shortcuts : 'n' next unread feed - 'p' previous unread feed • Styles : 1 2

» Publishers, Monetize your RSS feeds with FeedShow:  More infos  (Show/Hide Ads)


Date: Tuesday, 16 Sep 2014 23:54
Personnes en double dans une rue
Shibuya, Japon, 19 juillet 2014

Two foreign sailors with pipes in mouth paced the deck back and forth like automatons.

Takiji Kobayashi, The Crab Cannery Ship.

De passage. Un immeuble proche de sa destruction devient le canevas pour l'expression. Une transition, un état éphémère, nous voyageons avec notre passé et notre futur à quelques pas de nous-même. Je passe par un café. Six ans que je ne suis pas venu. Et pourtant. « Oh ! Cela fait longtemps ! » m'accueille l'employé. Des capsules de notre existence, images fixes, dans un continuum. Je ferme les yeux. J'ouvre les yeux. Déjà une fraction d'années de lumière. L'esthétique de l'automate. Déjà une fraction d'années de lumière. Le voyage est un fantôme.

Author: "--"
Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Monday, 15 Sep 2014 12:40
Daruman sur étagères vides
Atami, Japon, 12 juillet 2014

Blown by the wind, smoke drifted over waves wafting a stifling smell of coal. From time to time a harsh rattle of winches traveling along the waves reverberated against the flesh.

Takiji Kobayashi, The Crab Cannery Ship.

Un article totalement bénin dans la rubrique sport d'un journal en ligne. Et pourtant, l'article a disparu. La rouille aura fait son effet. Il y a cependant trois éléments originaux :

  • L'URL est toujours la même
  • Le contenu de l'article a été remplacé par la mention The requested article has expired, and is no longer available. Any related articles, and user comments are shown below.
  • Les commentaires sont toujours présents. Ils sont devenus en fait le commentaire principal. Un peu si comme une œuvre avait été détruite et que nous n'avions plus que les commentaires périphériques pour la reconstruire.

En fait tout comme un roman historique qui s'appuie sur l'information contextuelle et non directe, nous pourrions nous lancer dans le projet de réécrire ces articles disparus, expirés en utilisant uniquement comme source l'information des commentaires. Cela nous offrirait un champ du possible immensément riche et créatif.

Copie d'écran d'une page de journal
JapanToday, 8 juin 2012
Author: "--"
Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Monday, 15 Sep 2014 12:25
Maison abandonnée couverte de lierre
Atami, Japon, 12 juillet 2014

Buddy, we're off to hell.

Takiji Kobayashi, The Crab Cannery Ship.

Les lieux abandonnés sont ces endroits qui offrent la possibilité du territoire vierge, le premier pas dans la poussière, la trace dans la neige. On imagine le craquement de la branche morte dans la forêt étouffée. Nous désirons l'ombre, le silence et la suspension du temps, l'océan infini, la tempête de sable, le blizzard.

Author: "--"
Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Thursday, 11 Sep 2014 12:25
Deux peluches d'ourson au bord d'une fenêtre
Atami, Japon, 12 juillet 2014

Le coeur monte et s'ébat dans l'air mol et fleuri.
- Mon coeur, qu'attendez-vous de la chaude journée,
Est-ce le clair réveil de l'enfance étonnée
Qui regarde, s'élance, ouvre les mains et rit ?

Anna de Noailles, L'inquiet désir.

Je lui disais « raconte moi l'histoire du cirque Narcisse. » Inlassablement avant que les paupières lourdes n'emportent la fin du récit, ma mère me racontait l'histoire que son père lui racontait dans son enfance. C'est ainsi que la légende du cirque vibre au son de la grande parade. Les rêves d'enfance n'ont pas d'âge. Ils habitent nos corps un à un, génération après génération. Ils vivent sur nos mots et nous les transmettons à la suivante.

Alors ce soir encore, je rêve du cirque Narcisse.

Author: "--"
Send by mail Print  Save  Delicious 
Amis   New window
Date: Thursday, 11 Sep 2014 12:13
Deux personnes marchant sur le trottoir
Atami, Japon, 12 juillet 2014

Une averse a lavé le ciel. Il se fait tard.
Le creux de la vallée est couvert de brouillard ;
Mais sur les coteaux clairs luit au loin la feuillée,
Et le firmament mêle à la forêt mouillée
Des palpitations de clarté pâle. Amis,
L'heure est propice : allons, par les bois endormis,
Dans les champs, au-dessus de la prairie humide,
Voir Vénus qui se lève à l'horizon limpide !

Émile Blémont, Vénus au ciel.

Les décisions que l'on prend par amitié, les chemins que l'on explore ensemble sans toujours se croiser si ce n'est qu'au long des années trop distantes.

Author: "--"
Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Monday, 08 Sep 2014 10:05
Boutiques dans les rues
Atami, Japon, 12 juillet 2014

Déjà la nuit s'avance, et, du sombre orient,
Ses voiles par degrés dans les airs se déploient.
Sommeil, doux abandon, image du néant,
Des maux de l'existence heureux délassement,
Tranquille oubli des soins où les hommes se noient ;
Et vous, qui nous rendez à nos plaisirs passés,
Touchante Illusion, déesse des mensonges,
Venez dans mon asile, et sur mes yeux lassés
Secouez les pavots et les aimables songes.

Évariste de Parny, Souvenir.

Je ne sais pas très bien. Est-ce le fantôme de Atami qui me séduit ? Ou bien est-ce moi qui crée le fantôme dans Atami. Ce matin, je ne savais pas trop quelle direction prendre sur le quai de Tsujido. J'ai finalement le premier train qui venait. Il allait vers Atami et non vers Tokyo.

Chouette sur une chaise
Atami, Japon, 12 juillet 2014

Le soleil me pousse les épaules dans les rues étroites. La rue étroite me prend la main vers les lieux abandonnés. Une femme prend un verre dans un bar sombre. Sa chouette vivante sur la chaise attends patiemment le fond du verre. Un magasin de céramiques qui ne vend plus rien, juste de la poussière et des images.

Un pot en céramique sur une étagère
Atami, Japon, 12 juillet 2014

Et une surprise, presque inattendue, se présente. Il aura fallu le coin d'une rue, un premier rideau et puis une porte. Un restaurant de poisson sans fenêtres, une pièce sombre et des notes de jazz, je m'assoie. Je commande un salmon-ikura-don.

Plateau de repas
Atami, Japon, 12 juillet 2014

Après le repas je reprendrais ma dérive dans la ville fantôme. J'y recherche peut-être le sentiment d'abandon.

Façade d'immeuble
Atami, Japon, 12 juillet 2014
Author: "--"
Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Monday, 08 Sep 2014 10:05
Escalier sans destination
Atami, Japon, 12 juillet 2014

On n'estime plus maintenant
Un homme, eût-il le sens d'Homère
S'il n'est riche et grands biens tenant
Quoi qu'il soit trompeur et faussaire.

Eustorg de Beaulieu, Ballade d'aucunes mauvaises coutumes qui règnent maintenant.

Dans nos espaces, nos mots, nos pensées, nous rencontrons des vestiges du sens. Ils ont eu, à un moment donné, toute l'ampleur du signifiant et du signifié. Et puis un jour, ils ont perdu leur raison d'être.

Quel est le sens de nos communications anonymes ? Hier et aujourd'hui, je voulais découvrir pour moi si les agents utilisateurs de l'application twitter et de Safari lui-même sur iOS étaient différents ou similaires. Je voulais comprendre comment le nom choix de son navigateur ou de sa bibliothèques de rendu Web gonflait les statistiques d'un navigateur plutôt qu'un autre.

J'ai donc posté un URL qui n'a pas de représentation sur twitter afin de tester et j'ai suivi le journal des connexions du serveur afin de définir quels étaient les différentes modalités.

http://www.la-grange.net/tmp/test

Un premier test avec mon navigateur, puis avec l'application twitter sur iOS et puis finalement avec Safari sur iOS.

Liste des accès pour un lien en fonction de la date
heurerefererUA
21:25:06Mozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10.9; rv:32.0) Gecko/20100101 Firefox/32.0
21:30:00http://t.co/CpmEEUTIwnMozilla/5.0 (iPod; CPU iPhone OS 6_1_6 like Mac OS X) AppleWebKit/536.26 (KHTML, like Gecko) Mobile/10B500 Twitter for iPhone
21:31:06Mozilla/5.0 (iPod; CPU iPhone OS 6_1_6 like Mac OS X) AppleWebKit/536.26 (KHTML, like Gecko) Version/6.0 Mobile/10B500 Safari/8536.25

Comme prévu les deux clients diffèrent. Le début de la chaîne est la même et puis la fin devient :

            Mobile/10B500 Twitter for iPhone
Version/6.0 Mobile/10B500 Safari/8536.25

Dans les statistiques de trafic, on sépare rarement pour les appareils iOS ce qui vient du navigateur directement et ce qui vient de l'utilisation par l'application native des WebViews.

Les non conversations avec les robots

Mais ce qui m'a surpris n'est finalement pas ce que je voulais tester mais le résultat du trafic que j'ai pu observer suite à la publication du lien. Aussitôt le lien publié sur twitter, ce sont les bots qui ont avalé le trafic. Immédiatement, certains avec un HEAD pour tester la ressource, d'autres directement avec un GET. Autres constats de ce trafic organique sur 113 requêtes :

  • 35 Safari, 23 Firefox, 9 chrome, 4 IE
  • 47 Macintosh, 7 iPhone, 3 iPad, 2 iPod, 7 Android, 10 Windows, 2 Windows Phone, 3 Linux
Liste des accès pour un lien en fonction de la date
DateMéthodeAgent utilisateur
12T21:25:06GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10.9; rv:32.0) Gecko/20100101 Firefox/32.0
12T21:29:01HEADMetaURI API/2.0 +metauri.com
12T21:29:01HEADpython-requests/1.2.3 CPython/2.7.2+ Linux/3.0.0-16-virtual
12T21:29:01GETMozilla/5.0 ()
12T21:29:02GETLivelapbot/0.1
12T21:29:02GETMozilla/5.0 (compatible; TweetmemeBot/3.0; +http://tweetmeme.com/)
12T21:29:03HEADGoogle-HTTP-Java-Client/1.17.0-rc (gzip)
12T21:29:03HEADGoogle-HTTP-Java-Client/1.17.0-rc (gzip)
12T21:29:03GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
12T21:29:10GETMozilla/5.0 (compatible; MSIE 10.0; Windows NT 6.1; Trident/6.0)
12T21:29:10GETMozilla/5.0 (Windows NT 6.1; WOW64; rv:30.0) Gecko/20100101 Firefox/30.0
12T21:29:18GETJakarta Commons-HttpClient/3.1
12T21:29:45HEADJakarta Commons-HttpClient/3.0.1
12T21:29:56HEADMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_9_3) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/35.0.1916.153 Safari/537.36
12T21:30:00GETMozilla/5.0 (iPod; CPU iPhone OS 6_1_6 like Mac OS X) AppleWebKit/536.26 (KHTML, like Gecko) Mobile/10B500 Twitter for iPhone
12T21:30:14GETMozilla/5.0 (compatible; PaperLiBot/2.1; http://support.paper.li/entries/20023257-what-is-paper-li)
12T21:30:22GETMozilla/5.0 (compatible; PaperLiBot/2.1; http://support.paper.li/entries/20023257-what-is-paper-li)
12T21:31:06GETMozilla/5.0 (iPod; CPU iPhone OS 6_1_6 like Mac OS X) AppleWebKit/536.26 (KHTML, like Gecko) Version/6.0 Mobile/10B500 Safari/8536.25
12T21:35:05GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10.9; rv:32.0) Gecko/20100101 Firefox/32.0
12T21:35:29GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
12T21:35:58GET-
12T21:36:30GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_9_2) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/35.0.1916.153 Safari/537.36
12T21:37:14GETMozilla/5.0 (Linux; Android 4.4.4; Nexus 5 Build/KTU84P) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/35.0.1916.141 Mobile Safari/537.36
12T21:39:45GETMozilla/5.0 (Macintosh; U; Intel Mac OS X 10.4; en-US; rv:1.9.2.2) Gecko/20100316 Firefox/3.6.2
12T21:42:14GETMozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 6.1; en-US; rv:1.9.1.3) Gecko/20090824 Firefox/3.5.3 (.NET CLR 4.0.20506)
12T21:43:01GETMozilla/5.0 (compatible; EveryoneSocialBot/1.0; support@everyonesocial.com http://everyonesocial.com/)
12T21:43:20GETMozilla/5.0 (Windows NT 6.3; WOW64; rv:32.0) Gecko/20100101 Firefox/32.0
12T21:43:27GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
12T21:43:55HEADMozilla/5.0 (compatible; Jetslide; +http://jetsli.de/crawler)
12T21:44:23GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
12T21:46:39GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_9_4) AppleWebKit/537.77.4 (KHTML, like Gecko) Version/7.0.5 Safari/537.77.4
12T21:46:49GETMozilla/5.0 (Windows NT 6.3; WOW64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/35.0.1916.153 Safari/537.36
12T21:51:06GETPython-urllib/2.7
12T21:51:58GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
12T21:56:06GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_5_8) AppleWebKit/537.1 (KHTML, like Gecko) Chrome/21.0.1180.90 Safari/537.1
12T21:59:04GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
12T22:00:35GETTwurly v1.0 (http://twurly.org)
12T22:03:56GETMozilla/5.0 (Linux; Android 4.4.4; Nexus 5 Build/KTU84P) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/35.0.1916.141 Mobile Safari/537.36
12T22:12:56GETMozilla/5.0 (iPad; CPU OS 7_1_2 like Mac OS X) AppleWebKit/537.51.2 (KHTML, like Gecko) Mobile/11D257 Twitter for iPhone
12T22:13:51GETMozilla/5.0 (Linux; Android 4.0.3; GT-P5110 Build/IML74K) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/35.0.1916.141 Safari/537.36
12T22:13:58GETMozilla/5.0 (iPhone; CPU iPhone OS 7_1_2 like Mac OS X) AppleWebKit/537.51.2 (KHTML, like Gecko) Mobile/11D257 Twitter for iPhone
12T22:16:54GETjack
12T22:26:18GETMozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; en-US; rv:1.8.1.1) Gecko/20061204firefox/2.0.0.1
12T22:36:47GETMozilla/5.0 (compatible; TweetedTimes Bot/1.0; +http://tweetedtimes.com)
12T22:42:44GETMozilla/5.0 (Windows Phone 8.1; ARM; Trident/7.0; Touch; rv:11.0; IEMobile/11.0; NOKIA; Lumia 920) like Gecko
12T22:52:33GETnewsme/1.0; feedback@news.me
12T23:16:11GETMozilla/5.0 (compatible; MSIE 9.0; Windows NT 6.1; Trident/5.0)
12T23:24:22GETMozilla/5.0 (compatible; TweetedTimes Bot/1.0; +http://tweetedtimes.com)
12T23:24:54GETGooglebot/2.1 (+http://www.google.com/bot.html)
12T23:28:29GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T00:01:06GETMozilla/5.0 (compatible; TweetedTimes Bot/1.0; +http://tweetedtimes.com)
13T00:14:51GETMozilla/5.0 (compatible; TweetedTimes Bot/1.0; +http://tweetedtimes.com)
13T00:23:36GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T00:59:08GETMozilla/5.0 (iPhone; CPU iPhone OS 7_1 like Mac OS X) AppleWebKit/537.51.2 (KHTML, like Gecko) Mobile/11D167 Twitter for iPhone
13T01:05:20GETMozilla/5.0 (iPhone; CPU iPhone OS 7_1_1 like Mac OS X) AppleWebKit/537.51.2 (KHTML, like Gecko) Mobile/11D201 Twitter for iPhone
13T01:12:28GETMozilla/5.0 (iPhone; CPU iPhone OS 7_1_2 like Mac OS X) AppleWebKit/537.51.2 (KHTML, like Gecko) Mobile/11D257 Twitter for iPhone
13T01:22:25HEADJava/1.7.0_51
13T01:36:20GETMozilla/5.0 (Windows Phone 8.1; ARM; Trident/7.0; Touch; rv:11.0; IEMobile/11.0; NOKIA; Lumia 920) like Gecko
13T01:37:17GETMozilla/5.0 (Android; Mobile; rv:30.0) Gecko/30.0 Firefox/30.0
13T01:47:20GETMozilla/5.0 (iPhone; CPU iPhone OS 7_1_2 like Mac OS X) AppleWebKit/537.51.2 (KHTML, like Gecko) Mobile/11D257
13T01:53:46HEAD-
13T02:26:16GETMozilla/5.0 (Windows NT 6.1; Win64; x64; rv:30.0) Gecko/20100101 Firefox/30.0 Cyberfox/30.0
13T02:33:35GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T03:02:33GETMozilla/5.0 (X11; Linux i686; rv:33.0) Gecko/20100101 Firefox/33.0
13T03:04:06GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10.8; rv:30.0) Gecko/20100101 Firefox/30.0
13T03:04:40HEAD-
13T03:16:00GETMozilla/5.0 (iPhone; CPU iPhone OS 7_1_2 like Mac OS X) AppleWebKit/537.51.2 (KHTML, like Gecko) Mobile/11D257 Twitter for iPhone
13T03:21:56GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10.9; rv:30.0) Gecko/20100101 Firefox/30.0
13T03:39:51GETMozilla/5.0 (Windows NT 6.3; WOW64; rv:30.0) Gecko/20100101 Firefox/30.0
13T03:49:57GETMozilla/5.0 (Mobile; rv:33.0) Gecko/33.0 Firefox/33.0
13T03:54:46GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T04:00:27GETMozilla/5.0 (X11; Ubuntu; Linux x86_64; rv:30.0) Gecko/20100101 Firefox/30.0
13T04:03:55GETMozilla/5.0 (iPhone; CPU iPhone OS 7_1_2 like Mac OS X) AppleWebKit/537.51.2 (KHTML, like Gecko) Mobile/11D257 Twitter for iPhone
13T04:08:50GETMozilla/5.0 (compatible; TweetedTimes Bot/1.0; +http://tweetedtimes.com)
13T04:10:56GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T04:33:55GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T04:43:24GETMozilla/5.0 (Android; Mobile; rv:30.0) Gecko/30.0 Firefox/30.0
13T04:46:20GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T04:46:39GETMozilla/5.0 (iPad; CPU OS 7_1_2 like Mac OS X) AppleWebKit/537.51.2 (KHTML, like Gecko) Mobile/11D257
13T04:56:10GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_9_3) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/35.0.1916.153 Safari/537.36
13T05:21:18GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T05:33:03GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T05:34:47GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T05:41:46GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T05:51:22GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T05:59:15GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T06:03:10GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T06:11:47GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T06:21:14GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T06:33:04GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T06:40:53GETMozilla/5.0 (iPad; CPU OS 7_1_2 like Mac OS X) AppleWebKit/537.51.2 (KHTML, like Gecko) Mobile/11D257 Twitter for iPhone
13T06:41:42GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T06:51:18GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T07:02:51GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T07:08:46GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10.9; rv:33.0) Gecko/20100101 Firefox/33.0
13T07:11:49GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T07:21:21GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T07:31:49GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T07:41:28GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T07:50:22GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T08:02:41GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T08:15:09HEADlibwww-perl/6.05
13T08:19:42GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10_7_3) AppleWebKit/534.55.3 (KHTML, like Gecko) Version/5.1.3 Safari/534.53.10
13T08:44:23GETpython-requests/2.1.0 CPython/2.7.6 Linux/3.13.0-24-generic
13T08:55:11GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10.9; rv:30.0) Gecko/20100101 Firefox/30.0
13T09:07:27GETMozilla/5.0 (Linux; Android 4.4.4; Nexus 5 Build/KTU84P) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/35.0.1916.141 Mobile Safari/537.36
13T09:27:30GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10.9; rv:32.0) Gecko/20100101 Firefox/32.0
13T12:24:58GETMozilla/5.0 (Windows NT 6.1; WOW64; rv:30.0) Gecko/20100101 Firefox/30.0
13T12:45:43GETMozilla/5.0 (Android; Mobile; rv:30.0) Gecko/30.0 Firefox/30.0
13T13:10:12HEAD-
13T15:40:55GETMozilla/5.0 (Macintosh; Intel Mac OS X 10.7; rv:30.0) Gecko/20100101 Firefox/30.0
Author: "--"
Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Monday, 08 Sep 2014 09:21
Café en cours d'infusion
Tsujido, Japon, 5 juillet 2014

Enfin, de ta liqueur lentement reposée,
Dans le vase fumant la lie est déposée ;
Ma coupe, ton nectar, le miel américain,
Que du suc des roseaux exprima l'Africain,
Tout est prêt : du Japon l'émail reçoit tes ondes,
Et seul tu réunis les tributs des deux mondes.

Jacques Delille, Le café.

Parfois nous avons juste besoin de prolonger le souvenir du voyage.

Café infusé au dessus de lait concentré
Tsujido, Japon, 5 juillet 2014
Author: "--"
Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Sunday, 07 Sep 2014 13:21
Lampions au dessus de la rue
Hiratsuka, Japon, 4 juillet 2014

Je ne laisserai pas de Mémoires.
La poésie n'est pas la tempête, pas plus que le cyclone. C'est un fleuve majestueux et fertile.

Lautréamont, Poésies I.

Un Typhon, phon, phon,
Les magnifiques girouettes,
Un Typhon, phon, phon,
Trois p'tits tours et puis s'en vont.

Nous avions fermé tous les volets métalliques de la maison. Okinawa avait subit de plein fouet le souffle du sud. Neoguri devait nous assommer de son marteau. Et puis… et puis… et puis… rien.

Author: "--"
Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Sunday, 07 Sep 2014 09:18
bâtiments vus à travers un feuillage
Omori, Japon, 6 juillet 2014

Chante donc ta douleur profonde,
Ton désert au milieu du monde,
Ton veuvage, ton abandon ;
Dis, dis quelle amertume affreuse
Rend la liberté douloureuse
Pour qui n'en sait plus que le nom !

Marceline Desbordes-Valmore, Le rossignol aveugle.

Il est parfois difficile de trouver le bon équilibre entre le plaisir quotidien que l'on a dans notre travail avec la politique générale de l'organisation qui nous fournit ce travail. Gérer la frustration, prendre du recul et se concentrer sur ce qui nous semble être plus important.

Heureusement ce matin, il y a la bruine fine. Les épines de pin brillent des gouttes d'eau. Heureusement, il y a le souvenir de l'intime feuillage et de l'architecture.

Author: "--"
Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Sunday, 07 Sep 2014 08:34
Dessert en forme de poisson
Togoshi-Ginza Shinagawa, Japon, 6 juillet 2014

Le mot local, très clair, s'entend ;
Du puriste il choque l'oreille ;
Malgré tout, comme il s'appareille,
Et comme il s'accorde pourtant
Avec la parlure d'antan.

Nérée Beauchemin, Le vieux parler.

En me promenant le week-end dernier dans cette rue commerciale, je remarque de nombreuses boutiques, qui ne font pas partie d'une franchise. Elles sont là pour répondre à un besoin qui est local. Elles dépendent des personnes qui les font vivre et non d'une structure multinationale avec ses logiques de marché complètement différente. La question de la marque est une question d'identité personnelle avec son environnement proche et non celle de séduire des milliers de personnes.

Sur le Web, nous tentons souvent de résoudre des problèmes que nous n'avons pas vraiment. La politique économique des infrastructures technologiques nous poussent à certains choix qui finalement sont idiots et en contrepartie créés de nombreux problèmes. Dans les zones urbaines, nous avons accès à des communications cablées ou ADSL de bonne qualité. Très souvent, ces connexions sont permanentes. Nous utilisons des logiciels clients qui sont finalement assez complexes et qui prennent en charge la communication à travers le réseau HTTP.

Et pourtant dès qu'il s'agit d'héberger un service Web, email, etc. Tout devient beaucoup plus compliqué. Il faut louer un espace sur le Web, que ce soit machine unique ou tant de CPUs chez un hébergeur. Ou il est possible pour une personne d'utiliser un des services en ligne offert par l'une des grandes compagnies. Comme toutes ces structures veulent réaliser des bénéfices, leur stratégie est créer des infrastructures qui permettent de gérer un grand nombre. En réalisant ces ensembles, nous permettons une hypercentralisation des services. Les services de courrier, de listes, d'hébergement, de messagerie, de réseau sont alors définies par une poignée de grandes multinationales. Les protocoles sont ajustés afin de permettre à ces services hypercentralisés à haut trafic d'être efficaces.

L'hypercentralisation favorise en retour la surveillance. Elle rend sa pratique efficace et moins coûteuse. Elle devient si accessible qu'il devient tentant d'abandonner un peu de son éthique pour tenter l'expérience et finalement enclencher un processus irréversible. Alors pour répondre à la menace d'une surveillance accrue, nous renforçons la sécurité. Nous rendons nos protocoles plus opaques. Nous créons des murs plus épais, plus hauts. Nous renforçons la résistance. Mais nous n'avons pas réglé le problème initial. Nous avons juste créé les circonstances pour une catastrophe globale plus importante. De la même manière que la course sécuritaire et aux armements ne rend pas le monde plus libre et plus anodin, mais au contraire beaucoup plus sous tension. L'équilibre de la riposte nucléaire tient dans la peur que les gens ne l'utiliseront pas. Elle ne répond pas le monde moins dangereux, bien au contraire.

Alors que faire ?

Pour retourner un réseau Web plus opaque, plus humain et moins victime de la surveillance massive. Il faut favoriser la décentralisation. La décentralisation commence par la réciprocité de la capacité à publier de chez soi, de pouvoir facilement démarrer un serveur Web, d'héberger son propre nom de domaine, sa prope liste de discussions. Nous n'avons pour la plupart aucun besoin des performances ultimes des serveurs Web des grands groupes de presse, des grandes sociétés. Le trafic généré sur nos sites pourrait être parfaitement absorbé par une machine locale. Les logiciels d'administration pourraient être très simplifiés. On ne réglera pas tous les problèmes. On ne garantira pas une sécurité ultime, mais on réduira nettement l'ampleur et l'intérêt des attaques.

Dessert avec pâte de haricot
Togoshi-Ginza Shinagawa, Japon, 6 juillet 2014

Dans cette rue, j'ai mangé un produit qui a été fait localement, qui n'avait pas de marque sur le paquet en papier, qui n'avait que son goût, qui m'offrait du plaisir et répondait à mon besoin de faim. Non seulement, ce produit peut exister ailleurs fait par une autre boutique, mais celui-ci est l'opportunité de la nostalgie, d'une ancre pour la mémoire, la possibilité d'un manque. Il en est de même de nos services Web, nous n'avons pas besoin d'être résistant à un trafic de millions de personnes lorsqu'uniquement quelques dizaines de personnes nous liront.

Author: "--"
Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Saturday, 06 Sep 2014 03:26
cuisinier dans son magasin de ramens
Togoshi-Ginza Shinagawa, Japon, 6 juillet 2014

Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
Du passé lumineux recueille tout vestige !
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige…
Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !

Charles Baudelaire, Harmonie du soir.

Lorsque l'on parcourt la rue commerçante de Toshigi-Ginza, on découvre des vestiges, des pages déchirées, des photos jaunies, des vies rouillées.

entrée d'un sento
Togoshi-Ginza Shinagawa, Japon, 6 juillet 2014

Une boutique de ramens, le cuistot attend son prochain client de l'autre côté du comptoir tout en lisant. Une entrée de sento presque invisible est coincée entre deux boutiques. Il aura fallu faire marche arrière pour réaliser qu'elle était bien là. Une trace, une ombre. Une poissonnière regarde le bar pas très loin où un groupe de musique joue un vieux rock. Il lui reste encore quelques poissons fumés à vendre pour cette journée.

La pluie appelle la vibration du sel. L'humanité se décline dans le salpêtre de la ville.

Poissonnerie
Togoshi-Ginza Shinagawa, Japon, 6 juillet 2014
Author: "--"
Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Thursday, 04 Sep 2014 23:54
livre de collage sur un tatami
Tsujido, Japon, 6 juillet 2014

Lorsqu'un vaisseau vaincu dérive en pleine mer ;
Que ses voiles carrées
Pendent le long des mâts, par les boulets de fer
Largement déchirées ;

Victor Hugo, Canaris.

Nos dérives sont nombreuses. Elles prennent des chemins poétiques, mélancoliques, étranges mais toujours intimement personnelles. Hier, dans une brocante, la tranche d'un livre un peu jaunie attire mon œil. Il y est marqué « SCRAP BOOK » et puis une fois extrait de l'étagère, les mots sont répétés sur la couverture. Et puis dans la boutique, j'ai ouvert la première page.

papiers collés dans un carnet et écriture
Tsujido, Japon, 6 juillet 2014

De la curiosité, je suis passé à l'émotion intense d'avoir découvert un trésor, un objet comme on les rencontre peu. Sur la première page, une forme de lettre, un plan, et puis finalement des papiers collés indentifiants des bars. Je continue alors mon exploration.

papiers collés dans un carnet et écriture
Tsujido, Japon, 6 juillet 2014

Les pages une à une se dévoilent toutes aussi magiques que les précédentes. Les papiers se succèdent presque tous au même format, presque toujours des noms de bar, parfois de restaurant. La conception graphique semble empruntée à une autre époque. Mais quand ? Je remarque que chaque papier n'est collé que partiellement. Étrange. Je soulève délicatement.

papiers collés dans un carnet et écriture
Tsujido, Japon, 6 juillet 2014

Une respiration presque interrompue, un code derrière chaque papier. Une date ! Des dates, derrière chaque étiquette collée, parfois en liste. Le mystère grandit avec l'excitation tout en dévoilant de plus en plus de clés. Mais quand ?

31•7•6, 31•7•8, 31•7•9, … 6 juillet 1931 ? Non trop ancien, cela ne correspond aux composantes graphiques de certaines étiquettes. Mais alors ? Ah ! Japon. La date au format de l'ère Shōwa. Je suis né le 16 mars 44 de l'ère Shōwa, soit 1969. Donc 1969-13 = 1956 ! Voilà. Ceci semble soudainement bien plus probable. Le 6 juillet 1956, soit il y a 58 ans.

C'est alors que j'ai commencé à parcourir l'ensemble des pages pour identifier s'il existait des coïncidences. Et je découvre que de nombreux bars sont situés à 大森 (omori). Je cherche sur une carte et je trouve la station. Je vérifie en ligne et je trouve un candidat potentiel, toujours existant.

Photo de rues
Google StreetView

Nous décidons donc d'explorer cette aire et nous découvrons la station de Omori et ses alentours. À la sortie nord de la station, une enfilade de bars dans une rue piétonne semble déjà correspondre au portrait du carnet. Cet homme a peut-être titubé là il y a 60 ans.

Bars dans une rue
Omori, Japon, 6 juillet 2014

À l'image de son carnet de collages, les bars s'enfilent en carré. Je regrette presque d'être venu de jour. Il me faudra revenir un soir où les employés à la sortie de leur journée de travail hantent les différents bars.

Enseignes de bars
Omori, Japon, 6 juillet 2014

Finalement dans une rue un peu plus éloignée, nous retrouvons un lieu qui possède le même nom que celui d'un des bars de son carnet : « Lucky 7 » Et si c'était le même lieu. Il ne devrait plus survivre très longtemps. Il est à vendre et il y a une forte probabilité que le vieux bâtiment soit détruit prochainement.

Deux commerces côte à côte
Omori, Japon, 6 juillet 2014

Bien sûr tout reste à découvrir de ce carnet. Qui était cet homme ? Quelles sont les histoires de tous ces bars ? Peut-on les retrouver dans les archives municipales ? Il serait aussi intéressant de retracer tous ses déplacements chaque jour, une fois que tous les bars ont été identifiés. Tant de choses, un projet fou en soi.

Dans une note de son carnet il indique finalement le 27 juin 56 (1956 ou Shōwa 56 [1981], une autre énigme) le soir écrit en caractères japonais : « À partir de cette date, je décide d'arrêter de boire complètement. »

Author: "--"
Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Tuesday, 02 Sep 2014 12:42
Statue de tigre ou lion
Hué, Vietnam, 10 juin 2014

Tu sçais que tous les jours un labeur poetique
Apporte à son autheur ces beaux noms seulement
De farceur, de rimeur, de fol, de fantastique.

Étienne Jodelle, À sa muse.

Il y a un an, je débutais une nouvelle partie de mon chemin professionnel à Mozilla. J'ai commencé par un contrat de 6 mois depuis le Canada qui s'est finalement mué en contrat permanent depuis le Japon. Je suis heureux d'avoir pu continuer après les 6 mois et je dois tout cela au talent de négociations de Laurence Mandel, mon boss. Nous avons appris à nous connaître tout au long de cette année et avons établi une relation de travail que j'apprécie énormément.

Du côté du travail proprement dit, la Compatibilité Web, je peux continuer le travail que nous faisions avec Opera avant le gachis. Notre équipe chez Mozilla avec Hallvord Steen (ex-Opera), Mike Taylor (ex-Opera) ainsi que Adam Stevenson qui a été embauché pendant 6 mois. Et bien sûr l'ensemble de la communauté qui nous aide sur les projets. C'est là une grande différence avec Opera, nous pouvons travailler en public pour la plupart des bugs. Nous pouvons partager avec d'autres nos soucis. Nous pouvons apprendre de la communauté avec une réciprocité d'échanges. C'est un privilège que je n'ai eu que deux fois dans ma carrière : au W3C et maintenant à Mozilla. Nous avons ouvert 496 bugs et nous en avons clos 770 en un an.

Nous avons établi une relation priviligié avec Microsoft, Google et Yahoo! afin de régler les problèmes que leurs services peuvent présenter de temps en temps. Et surtout, nous avons démarré le projet Webcompat.com. C'est un site pour permettre aux personnes de déclarer les bugs de compatibilité Web que les sites Web présentent quelque soit le navigateur. Le principal développeur est Mike Taylor (Mozilla). L'expérience utilisateur est réalisée par Alexa Roman (volontaire, Carbon Five). Guillaume Demesy (volontaire, Splitfire) a beaucoup contribué au Front End. Daniel Davis (volontaire, W3C, ex-Opera) nous aide aussi à corriger des bugs, ainsi que quelques autres. Votre participation est d'ailleurs la bienvenue ; ce ne sont pas les tickets qui manquent. Le projet est en Flask (python) avec une surcouche de JavaScript, dont nous nous débarasserons plus ou moins un jour je pense. Cela fait partie des discussions en cours.

Ce projet me tient beaucoup à cœur car l'idée a en partie émergé suite à un atelier Paris Web 2012 que nous avions réalisé avec Anthony Ricaud (Mozilla), Jérémie Patonnier (Clever Age), David Rousset (Microsoft) et moi lorsque j'étais encore à Opera, en octobre 2012. Un des participants nous avait fait part de son découragement à remplir des bugs relatifs au Web car chaque navigateur avait son propre système de rapport de bugs. WebCompat vient répondre à cela pour la partie Compatibilité Web. C'est loin d'être fini mais cela avance.

Beaucoup de choses pour dire que j'aime mon travail à Mozilla. Pour la partie Mozilla en tant qu'organisation, il me faudra écrire un autre billet. Un jour, peut-être.

Author: "--"
Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Monday, 01 Sep 2014 12:45
Plante derrière une vitre, mur rouge et gyrophare
Tokyo, Japon, 26 juin 2014

Mon cœur saignait à la vue de ces forêts ébréchées et de ce monastère déshabité.

François-René de Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe.

Ne pas vouloir le réchauffement climatique, c'est vouloir le renversement du contrôle. De nous remettre au coeur de l'écosystème et non sur la périphérie. Nous avons capturé le feu et la technologie pour nous défendre contre la nature. Nous tentons d'utiliser la technologie pour mécaniser la biologie. Nous n'acceptons plus depuis trop longtemps d'être la proie. Et pourtant en vivant trop sur l'exosphère, nous nous sacrifierons.

Author: "--"
Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Monday, 01 Sep 2014 12:26
Déchets accumulés dans la rue
Tsujido, Japon, 26 juin 2014

J'ay voulu pratiquer la science et les ars,
En fin je n'ay rien sceu ; j'ay couru le hasars
Des combas carnaciers, la guerre ore m'offence :

Jean-Baptiste Chassignet, J'ay voulu voyager, à la fin le voyage .

Toutes les deux semaines, la récupération des déchets constitués de journeaux, boites cartonnées, et vêtements. Chacun a découpé et ficelé les grands morceaux. Chacun a emballé avec précaution. Dans la rue chaque tas est organisé spontanément en fonction de la catégorie à laquelle il appartient. Le premier poseur aura défini dans quel espace chaque catégorie se définit. Il nous est souvent dit que la visualisation des données nous permet de mieux comprendre le monde. Je pense plutôt que cela ne renforce qu'une opinion déjà formée et sensible à un sujet donné. Le motif évident viendra alors alimenter la conviction existante. Certains verront dans ces tas, l'absurdité de notre société de consommation, d'autres apprécieront l'organisation collective du groupe de maisons, d'autres encore y verront la satisfaction d'avoir efficacement travaillé, mais cela changera-t-il nos comportements pour autant. Ou peut-être certains seront plus enclins à accentuer la consommation puisque le retraitement est bien organisé et débarassé de la gestion personnelle.

Visualiser n'est pas comprendre. Visualiser n'est pas changer.

Author: "--"
Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Monday, 01 Sep 2014 11:33
Homme accroupi dans la rue
Tokyo, Japon, 26 juin 2014

Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent ; ce sont
Ceux dont un dessein ferme emplit l'âme et le front.
Ceux qui d'un haut destin gravissent l'âpre cime.
Ceux qui marchent pensifs, épris d'un but sublime.
Ayant devant les yeux sans cesse, nuit et jour,
Ou quelque saint labeur ou quelque grand amour.
C'est le prophète saint prosterné devant l'arche,
C'est le travailleur, pâtre, ouvrier, patriarche.

Victor Hugo, Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent.

Nous habitons tous la ville des positions de notre corps, de notre culture, de notre éducation, de nos mémoire transmise et apprise. Un homme s'est accroupi pour fumer et lire les messages sur son téléphone. Je ne sais pas d'où il vient, peut-être une tour à bureau pas très loin. Il est là, et il donne de l'élégance à cette pente. Au fond, un taxi prend une femme et son enfant. Un peu plus loin des femmes s'abritent du soleil sous leurs ombrelles. Ce n'est pas encore le temps des cigales et les moustiques sont encore discrets.

Author: "--"
Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Friday, 29 Aug 2014 13:08
Rouleau de papier
Tsujido, Japon, 21 juin 2014

Comme le matin rit sur les roses en pleurs !
Oh ! les charmants petits amoureux qu'ont les fleurs !
Ce n'est dans les jasmins, ce n'est dans les pervenches
Qu'un éblouissement de folles ailes blanches
Qui vont, viennent, s'en vont, reviennent, se fermant,
Se rouvrant, dans un vaste et doux frémissement.
O printemps! quand on songe à toutes les missives
Qui des amants rêveurs vont aux belles pensives,
A ces coeurs confiés au papier, à ce tas
De lettres que le feutre écrit au taffetas,
Au message d'amour, d'ivresse et de délire
Qu'on reçoit en avril et qu'en met l'on déchire,
On croit voir s'envoler, au gré du vent joyeux,
Dans les prés, dans les bois, sur les eaux, dans les cieux,
Et rôder en tous lieux, cherchant partout une âme,
Et courir à la fleur en sortant de la femme,
Les petits morceaux blancs, chassés en tourbillons
De tous les billets doux, devenus papillons.

Victor Hugo, Vere Novo.

Lorsque la nuit dans un rêve, on donne un coup de pied dans le shoji que l'on déchire, il faut réparer. Il suffit alors d'aller au combini et d'acheter du papier en rouleau qu'il faudra coller sur les montants de bois.

Author: "--"
Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Monday, 25 Aug 2014 11:39
Visage de femme et couteau
Eros Plus Massacre

Les « femmes nouvelles » désirent maintenant la force. Elles veulent avoir la force nécessaire à l’accomplissement de la vocation de leur soi (jiko), elles veulent la force pour apprendre de nouvelles choses, pour se cultiver (shūyō), pour grandir et pour surmonter leurs angoisses.

Raichō Hiratsuka, évolution de la morale sexuelle : Ellen Key, Seitō, août 1913.

Seitō (青鞜), les bas bleus, est un magazine féministe japonais créé en 1911 par Raichō Hiratsuka. Je l'ai découvert aujourd'hui dans un article de la revue Ebisu consacrée au magazine Seitō et notamment cet article, Quand les femmes parlent d’amour… : le discours sur l’amour dans Seitō. Cette phrase de Raichō pour le premier numéro du magazine : Et à l'origine, la femme était le soleil. Plonger dans la littérature et les œuvres des artistes du siècle passé permet souvent de prendre recul face aux stigmates de nos sociétés modernes. Il y a ainsi ce groupe de jeunes femmes passionnées écrivant essai et poésie imaginant l'amour, leur amour avec des opinions différentes mais l'imaginant tout de même. Ce premier pas là de la projection dans un avenir désiré est tout aussi important que celui de la réalisation. Lorsque nous cessons de nous projeter dans le lieu que l'on voudrait réaliser, nous cessons en quelque sorte d'exister. Nous abandonnons.

Raichō Hiratsuka a lu les féministes européennes pendant ses années d'université. La censure d'état bien sûr viendra remettre en question les mots choisis par Raicho et ces femmes qui l'accompagnent dans l'aventure. On y parle d'avortements, de prostitution, d'amour, de maternité. Elle mourût en 1971 après avoir milité après guerre pour le Pacifisme au Japon.

Noe Ito, l'une des éditrices du journal sera interprétée au cinéma par Mariko Okada dans Eros Plus Massacre de Yoshishige Yoshida. Noe Ito, féministe anarchiste, a eu une relation passionnée avec Sakae Osugi, un anarchiste japonais. Elle fût battue à mort par la police militaire après le grand tremblement de terre du Kanto en 1923. Elle avait 28 ans.

Elles ne sont, bien sûr, pas seules. Un groupe de femmes a participé à ce magazine, y compris Chieko Takamura pour les illustrations et le design du magazine.

Groupe de femmes
Nouvel an, les membres du magazine Seitō

Quelques références

Author: "--"
Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Sunday, 24 Aug 2014 21:15
Végétation au pied d'un mur
Tsujido, 22 juin 2014

Mon âme, aimez la vie, auguste, âpre ou facile,
Aimez tout le labeur et tout l'effort humains,
Que la vérité soit, vivace entre vos mains,
Une lampe toujours par vos soins pleine d'huile.

Anna de Noailles, Voix intérieure.

Doit-on cacher ou pas les URLs ? Quel est le sens de leur lisibilité ? Et pourquoi certains ont peur qu'elles disparaissent de l'interface des navigateurs ?

J'hésite à entrer dans le débat car je suis partagé et ceci depuis très longtemps : Dès que cette adresse fut mémorisable, elle devint un outil de communication important. Aurions-nous maintenant cette guerre des noms de domaine si ceux-ci avaient été cachés ? Imaginez une seconde que tout ceci fût caché.. J'ai l'impression que nos réactions de peur face à l'opacité des URLs est révélateur d'une crainte différente. Ce n'est pas l'URL qui est en jeu, mais la domination et la prévalence d'un certain type d'architecture. Et peut-être, grands Don Quichotte que nous sommes nous nous lançons contre des moulins à vent, plutôt que les vrais enjeux dont le Web est construit aujourd'hui : hypercentralisé.

Réactions :

Author: "--"
Send by mail Print  Save  Delicious 
Next page
» You can also retrieve older items : Read
» © All content and copyrights belong to their respective authors.«
» © FeedShow - Online RSS Feeds Reader