• Shortcuts : 'n' next unread feed - 'p' previous unread feed • Styles : 1 2

» Publishers, Monetize your RSS feeds with FeedShow:  More infos  (Show/Hide Ads)


Date: Friday, 11 Oct 2013 09:22

Avant, quand je partais en vacances, je prenais plein de notes pour essayer de fixer le voyage, mais c’était chiant, ça prenait du temps. J’ai découvert depuis que j’avais une mémoire géographique : je fixe tout ce que je sais replacer sur une carte. Au début, j’ai noté le trajet sur un atlas et j’ai géo-localisé mes photos en rentrant, mais comme je suis très paresseux, j’ai fini par acheter un enregistreur GPS ; de cette façon, en rentrant, tout se fait automatiquement.

geoloc

Ou presque.

D’abord, il faut que l’appareil photo soit à l’heure, et qu’il le reste. Au début, je le mettais à l’heure au début, je prenais une photo d’une pendule, et j’en reprenais une à la fin pour constater le décalage. Mais pour cette fois-ci, ça aurait été trop simple. D’abord, j’ai bien mis mon appareil à l’heure, mais on m’en a très vite prêté un autre et j’ai oublié de vérifier celui-là. Quand je m’en suis rendu compte, il y avait deux heures, vingt-trois minutes et trente-six secondes de décalage avec mon heure. Et si ce n’était que ça : j’en étais déjà à mon troisième fuseau horaire.

Ah bien sûr, si ça n’était qu’une histoire de fuseau horaire qui évolue dans un seul sens, ça serait simple. Mais non : j’étais dans l’Utah : Mountain Standard Time, UTC-07, de là je descend dans l’Arizona, donc sur la même longitude donc dans le même fuseau horaire, donc pourquoi est-ce que le GPS de la voiture est reparti une heure en arrière ?

Tout simplement parce que l’Arizona est le seul état qui n’a pas d’heure d’été. Ah ça va alors, on va considérer qu’on est déjà au fuseau horaire suivant. Ah non, ça serait trop facile : le Nord-Est de l’Arizona, ce sont des réserves indiennes, et elles, elles respectent l’heure d’été. Bon, on va dire que l’Arizone est en East Standard Time, sauf les réserves alors. Non, attendez : au milieu des réserves indiennes, il y a la réserve Hopi, et là, on n’a pas d’heure d’été non plus. Le résultat, c’est que quand on traverse l’Utah, on change d’heure tous les 100 miles, pratique pour l’horodatage.

Et donc, il a fallu que je vérifie dans quel fuseau horaire avait été prise chacune de mes photos, que je corrige ce fuseau pour celle qui avaient été prises après que je règle l’heure sur l’appareil photo, que je corrige ces deux heures et quelques de décalage pour toutes les autres, avant de les placer elles aussi dans les bons fuseaux.

Et là je me suis souvenu de l’horreur : mon enregistreur GPS commence à avoir vécu, interrupteur est un peu délicat et il y a eu un jour dans le voyage où je l’ai allumé et éteint d’un seul geste, je n’ai donc pas de logs pour ce jour-là, ciel !

Logs perdus

J’ai donc fait ce que toute personne saine d’esprit aurait fait : la voiture gardait plusieurs jours de trajet en mémoire, mais je ne pouvais rien exporter, j’ai donc pris des photos des logs sur l’écran. En rentrant, à partir de ces photos, j’ai retracé mon trajet dans Google Maps, puis je suis passé par GPS vizualiser pour exporter ce trajet en fichier GPX, le standard pour les logs GPS. Bien entendu, il n’y avait du coup aucune information de timing, j’ai donc tout naturellement refait mon trajet en Street View, afin de retrouver les endroits où j’avais pris mes photos (celle d’un virage en pleine campagne sur la route, prise une heure avant la précédente et presque deux avant la suivante, m’a donné un peu de fil à retordre, je dois l’admettre).

Author: "xave" Tags: "nateurs et découvertes"
Comments Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Monday, 30 Sep 2013 06:30

Road trip 2013

Je suis revenu, je ne voulais pas.

Arrivé à Montréal début août, reparti de San Francisco fin septembre : un mois et demi loin de tout, un mois seul sur la route, c’est largement suffisant pour oublier la vie de tous les jours, et elle ne m’a pas manqué un instant. Ça ne s’est pas passé exactement comme c’était prévu : ça s’est passé mieux.

J’imaginais, par expérience, que j’allais passer par des moments d’ennui, de solitude ou de mal du pays. J’étais prêt à accueillir ces moments-là, voire je les recherchais. Je suis du genre à penser qu’on n’a plus tellement l’occasion de s’ennuyer de nos jours et que c’est bien dommage, parce que ça fait du bien de temps en temps de n’avoir rien d’autre à faire que de penser, et que je ne suis pas tellement du genre à pouvoir caser ça dans un agenda : “Jeudi, 17h à 18h : penser”. On peut appeler ça “méditation” ou “réflexion”, si on veut ; en réalité, c’est même une machine que j’ai un peu de mal à arrêter, mais le problème, c’est le manque d’occasion où on peut le faire sans interruption.

Du coup, conduire huit milles kilomètres et passer de longs moments dans des paysages gigantesques et vides, ça me paraissait un bon moyen de le prendre, ce temps. Et ça n’est jamais arrivé. Jamais je n’ai ressenti cet ennui, jamais je ne me suis demandé ce que je faisais là. Ça en est même étonnant quand on connait mon inertie légendaire et la difficulté que j’ai à bêtement sortir le cul de mon appart, fut-ce pour aller voir des potes : je me suis senti parfaitement à mon aise d’un bout à l’autre. Au bout de quinze jours, seul sur la route, j’ai ressenti un peu de mal du pays : ça a duré trente minutes.

En partant ainsi seul, je pensais aussi -attention, cliché- partir à la rencontre de moi-même, découvrir un peu qui je suis. Perdu aussi : par le passé, c’est vrai que ça m’a aidé à avancer. Cette fois-ci, non, rien de neuf, je n’ai pas découvert quoi-que-ce-soit sur moi. Pendant un bout de temps, ça m’a frustré, jusqu’à ce que je comprenne que je n’aurais pas droit cette fois-ci à une découverte, mais à une confirmation : je suis à peu près qui je voulais être quand j’ai commencé la thérapie, il y a cinq ans, on va pouvoir passer à la suite.

Level Up.

Author: "xave" Tags: "Découvrir, Canada, roadtrip, USA"
Comments Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Tuesday, 03 Sep 2013 02:50

Cuervo

J’étais en train de prendre des photos de Cuervo, une ville fantome, quand un vieux barbu s’est approché de moi :

Are you taking pictures? That’s alright, take as much as you can, document the place before it all goes away. Only, keep your ears open… Rattlesnakes, you know? By the way, I’m Walter, the resident ghost. Pleased to meet you.

Author: "xave" Tags: "Découvrir, roadtrip, USA"
Comments Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Monday, 19 Aug 2013 13:12
Author: "xave" Tags: "Découvrir"
Comments Send by mail Print  Save  Delicious 
High five   New window
Date: Tuesday, 13 Aug 2013 19:28

highfive-post.jpg

Parlez-moi d’un timing idéal : après plus de deux mois à être emmerdé par une tendinite, j’ai enfin senti que j’étais guéri la veille de mon départ.

Parlez-moi de connerie : j’ai passé mon premier jour de vacances à faire le touriste et à parcourir la ville à pieds. Devinez qui est de retour ?

(photo: la Foule illuminée)

Author: "xave" Tags: "Découvrir"
Comments Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Tuesday, 13 Aug 2013 14:51

Je suis en vacances, je n’ai pas mon confort habituel pour ce qui est de taper ou d’aller chercher les liens à droit à gauche pour vous coller les pointeurs qui vont bien, mais je en voulais pas non plus faire l’impasse : Dotclear a dix ans.

Pour ceux qui n’aurait pas suivi, Dotclear est le logiciel qui fait tourner ce site, un programme de qualitay, bien entendu, sinon je ne l’aurais pas choisi. Mais je n’ai pas fait que le choisir, j’y ai participé, et j’en ai profité pour rencontrer des gens. Alors quand je souhaite ici un bon anniversaire à Dotclear, je ne le fais pas pour célébrer quelques bits, mais pour surtout les humains que ça m’a permis de rencontrer.

Il y a des gens, évidement pour qui ce n’est qu’un logiciel. Pour moi c’est un peu différent : ça m’a permis de rencontrer quelques-uns de ceux qui sont aujourd’hui mes meilleurs amis (et Pep).

Il est de bon ton depuis une paire d’années d’encenser Python et de conspuer PHP. Oui mais pour moi, ce n’est pas possible : l’amitié se code en PHP.

Longue vie !

Author: "xave" Tags: "nateurs et découvertes"
Comments Send by mail Print  Save  Delicious 
Go!   New window
Date: Friday, 09 Aug 2013 07:18

monumentvalley

À mon tour. Notez que je vais être absent un certain temps. C’est pour mon bien.

(photo par @annso_)

Author: "xave" Tags: "Découvrir, route"
Comments Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Sunday, 04 Aug 2013 11:25

Comparative early-twenty-first-century sociological surveys have found that New France is the most postmodern nation in North America. It is the region with the lowest proportion of people who believe in the devil (29 percent) and hell (26 percent). Asked if they agreed that the “father of the family must be master in his own house,” only 15 percent of Québécois said yes, compared with 21 percent of Far Western Canadians, 29 percent of New Englanders, and 71 percent of respondents in Alabama, Mississippi, and Tennessee. Another academic pollster found them to be more tolerant of homosexuality, extramarital affairs, prostitution, abortion, divorce, and having neighbors with AIDS, large families, drug problems, or emotional instability. Québec, one scholar found, was the region of North America with the highest degree of enlightened individualism and the least respect for traditional forms of authority. […] Montréal, New France’s metropolis, reflects many of these attitudes, combining the tolerance of Amsterdam, the élan of Paris, and the fine dining of the San Francisco Bay with a large bohemian quarter (the Plateau) reminiscent of the Greenwich Village of old.

Colin Woodard,
American Nations: A History of the Eleven Rival Regional Cultures of North America

Author: "xave" Tags: "Découvrir, Canada, Citation, Québec"
Comments Send by mail Print  Save  Delicious 
14 !   New window
Date: Thursday, 04 Jul 2013 18:11

un p'tit beurre

Une de plus, mes enfants. Bon, d’accord, ce n’était pas mon année la plus bavarde, de loin. Il m’est arrivé par le passé de faire autant de billets en un mois que pendant l’année écoulée. Pire : j’ai sauté des mois, c’est dire si je n’ai plus rien à dire.

J’ai trop à penser en réalité, j’ai trop de questions, j’ai la tête rempli d’incertitudes et d’hésitations. Je sais tellement peu de choses que le temps est bien loin où je me sentais légitime à donner mon avis sur quoi que ce soit. Oui, c’est du déjà lu ici : je parle peu en public parce que même si j’ai des avis, je sais qu’ils ne sont que ça : des opinions personnelles. Mes valeurs m’appartiennent, elles sont le fruit de mon cheminement, et je n’ai pas à tenter de convaincre qui que ce soit n’ayant pas l’exact même parcours.

C’est un retour aux fondamentaux : j’ai grandi comme ça, en me noyant dans les questions. Et puis j’ai découvert la bière, les pétards, un ami, et des filles que j’ai aimées, et je me suis fait de tout ça un rempart entre moi et les questions. J’ai même réussi, l’amour aidant, à me vider la tête ; à passer plusieurs années dans un nuage de contentement qui m’a totalement embrumé le cerveau. Une sensation qui a depuis totalement disparu, que je ne retrouve que très épisodiquement quand j’ai cassé la boite de vitesse de ma tête et que seule une prise d’anxiolytiques ponctuelle, mais conséquente, peut me détendre.

Mais ça n’a rien à voir, c’est ponctuel, ça disparaît après quelques heures. Et puis je ne regrette pas mes années de bonheur béat, parce que mine de rien, ce n’était pas moi. Quand ça s’est déchiré, ça a fait mal, mais j’ai eu l’impression de me retrouver, et de retrouver mes questions, de me redemander “pourquoi ?”

Je suis moins béat, mais tellement plus sensible.. Les yeux mouillés en regardant les gens, la chair de poule en parlant d’un morceau de musique, ou des morceaux de musique, justement, dont je découvre des détails alors que je les écoutais en boucle depuis une paire de décennies… Je n’ai pas l’impression d’avoir retrouvé qui j’étais avant la béatitude : j’ai l’impression d’avoir retrouvé les gamin que j’ai été et dont je n’ai presque plus de souvenir, et de compléter ce gamin avec tout ce que j’ai appris depuis.

Je ne sais toujours pas qui je suis et où je vais, je ne le saurai sans doute jamais mais je continue à emboîter les pièces une par une, en apprenant un peu plus sur moi à chaque pas. En fait, je vais super bien, même si je n’arrive plus tellement à le communiquer. Mais promis : je ne sais pas à quel rythme, mais j’en reprends pour une quinzième année.

J’vous aime.

Author: "xave" Tags: "pensées irréfléchies"
Comments Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Wednesday, 12 Jun 2013 13:51

Tiens, c’est un format qui se perd un peu : ça fait longtemps qu’on n’a pas fait de live-blogging. Alors hop, on y va.

Trois changements par rapport au format classique :

  1. On fait ça dans les commentaires.
  2. Ce n’est pas un live de moi.
  3. En fait, ça date d’hier, c’est un live différé. :p
Author: "xave" Tags: "N'importe-quoi, LeChieur"
Comments Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Thursday, 30 May 2013 12:20

Je vais partir en voyage. Loin. Longtemps. Enfin, je crois : j’ai posé des congés, je dois prendre mon billet d’avion.

Je l’ai déjà presque pris d’ailleurs : plusieurs fois, j’ai fait la recherche, j’ai trouvé les moins pires prix, et je n’avais plus qu’à valider. Plusieurs fois au cours des deux derniers mois. Et puis je n’ai pas encore validé, alors que je sais très bien que je vais finir par les prendre. Mais quand j’aurai réservé, ça deviendra définitif, et je serai obligé de partir, et j’ai peur. Parce que je vais partir seul, et qu’à part les quelques personnes que j’irai saluer au début du voyage, je resterai seul, pendant des semaines, sur la route, avec seulement les discussions de passage, sans connexion à Internet, sans livre pour passer le temps, juste seul avec mon cerveau à la con.

Mais je ne suis pas comme ça, moi, du tout. Je suis bien chez moi, dans mon canapé, avec mes livres, mes guitares, mon ordinateur. J’aime bien avoir mes horaires fixes, sortir de chez moi ne serait-ce que pour faire les courses est un effort sans nom, j’aime bien mes rails, avec de préférence des barrières de barbelés sur les côtés pour être sûr de n’en pas sortir. Ça fait des mois que je mange la même salade tous les midis, et mes repas du soir, toujours à la même heure, ne sont pas tellement plus variés. Je joue au même jeu presque tous les jours depuis six mois, je n’ai pas changé la musique dans mon autoradio depuis un an. Bref, je ne suis pas casanier : je suis hyper chiant.

Et partir sans plan de route bien établi, ça me fout les jetons comme vous n’imaginez même pas. Je ne suis pas excité à l’idée de partir comme ça, j’ai des sueurs froides et ça pourrit un peu mon sommeil. Je le fais non parce que j’ai envie de le faire, mais parce que j’ai envie de l’avoir fait.

Et parce que depuis quelques années, je regretterais de ne pas l’avoir fait a pris plus de poids que je n’ai pas envie de le faire.

Author: "xave" Tags: "pensées irréfléchies"
Comments Send by mail Print  Save  Delicious 
Enfin !   New window
Date: Tuesday, 23 Apr 2013 15:05

Délégation Française

Plus maintenant…

Bordel, il était temps.

Author: "xave" Tags: "zimages, citoyen"
Comments Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Friday, 22 Feb 2013 08:39

En passant...

Bon, voilà.

Je pense que c’est ma dernière photo du japon, ma sélection est complète. Ça ne fait jamais que dix mois que je suis rentré. Je ne sais pas ce qui se passe avec ce pays, mais à l’époque où je faisais des comptes-rendus de mes voyages, c’est le seul que je n’avais pas terminé. Avaient joué peut-être à l’époque certains aspects peu agréables au niveau personnel, mais rien de tel cette fois-ci, ça tient plus du bête manque de temps[1].

En tous cas, voilà, c’est fini, et j’ai à peu près réussi à trier et virer la plupart des mauvaises photos. Pas toutes, parce qu’il s’agit de souvenirs de vacances, précisè-je une fois de plus pour bien signaler qu’il ne s’agit absolument pas de me croire photographe.

Un des aspects amusants de ce manque de temps et du délai qu’il m’a fallu pour trier ces photos, c’est que comme d’habitude, semble-t-il, me replonger régulièrement dans mes souvenirs me permet de rester un peu ailleurs ; une fois que c’est fini, ça recommence à me démanger.

Or donc, j’ai posé un nombre déraisonnable de semaines de congé cet été, temps que je passerai principalement seul, sur la route à un océan d’ici. Il va falloir faire chauffer l’autoradio.

Note

[1] Oui, d’accord, ça fait bientôt quatorze ans que j’écris ici et bientôt quatorze ans que je me plains du manque de temps.

Author: "xave" Tags: "Petits bonheurs, Japon, route"
Comments Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Thursday, 14 Feb 2013 09:34
Author: "xave" Tags: "zimages"
Comments Send by mail Print  Save  Delicious 
Guitare   New window
Date: Friday, 08 Feb 2013 13:49

Airport guitar

Ça paraît assez incroyable, mais on voit la fin.

Airport guitar

Author: "xave" Tags: "zimages"
Comments Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Tuesday, 29 Jan 2013 08:49

Y voir goutte

Author: "xave" Tags: "zimages, Japon"
Comments Send by mail Print  Save  Delicious 
Compo   New window
Date: Thursday, 17 Jan 2013 20:01

Compo

Je ne vous ai pas souhaité la bonne année, je crois. Alors bonne année.

Author: "xave" Tags: "zimages, Japon, train"
Comments Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Thursday, 27 Dec 2012 13:48

桜

C’est calme ici…

Non que j’aie envie d’arrêter d’écrire, mon relatif silence a d’autres raisons : techniquement parlant, mon temps libre s’est énormément amenuisé, et j’essaie de mettre plutôt l’accent sur ma vie hors-ligne. Parallèlement, n’ayant pas tellement entretenu l’outil, je ne réussis plus aujourd’hui à écrire un texte qui aurait les qualités littéraires suffisantes pour qu’il vaille à mon sens d’être offert à la lecture (par littéraires, j’entends au niveau de la syntaxe, des enchaînements, du développement et de la qualité de la langue, je n’aspire pas à plus).

Beaucoup plus profondément, plus j’avance et moins je me sens le droit à donner mon avis sur le monde qui m’entoure. Mes opinions ne concernent que moi et ne sont valables qu’assis sur ma chaise. Pourquoi irais-je clamer ma vision du monde quand il suffit d’être mon voisin pour en avoir une différente ? Qu’est-ce qui m’autoriserait à croire que j’ai plus raison que d’autres ?

Il n’est qu’un seul sujet sur lequel j’ai une vraie légitimité pour écrire. Mais je ne suis pas assez égocentrique ces jours-ci pour ne parler que de moi.

photo:

Author: "xave" Tags: "pensées irréfléchies, ligne de vie"
Comments Send by mail Print  Save  Delicious 
Date: Tuesday, 18 Dec 2012 10:13
Author: "xave" Tags: "zimages, musée-expo"
Comments Send by mail Print  Save  Delicious 
Amis   New window
Date: Thursday, 22 Nov 2012 12:26

Les mêmes matins d'hiver,
Les mêmes yeux mal ouverts,
Les mêmes détresses,
Les mêmes genoux griffés
Pour trouver à l'arrivée
La même maîtresse,
On se répétait sans cesse...

Amis,
Amis,
Contre tous les coups du sort
De la journée,
On sera deux.
Amis,
Amis,
A la vie comme à la mort,
Plus emmêlés
Que nos cheveux.

Quand, trop vite, on a grandi,
On se retrouve transi.
Loin des jeux de billes,
Sous nos boutons de malheur
A se torturer le cœur
Pour la même fille,
Est-ce assez pour qu'on oublie ?

Amis,
Amis,
On a le sens de l'humour
Quand sont trop lourds
Ces chagrins-là.
Amis,
Amis,
A la vie comme à l'amour.
Chacun son tour
Les portera.

Tant d'histoire partagée,
De coups de cœur échangés,
D'amour et d'insulte
Pour ne pas s'apercevoir
Qu'on est dix ans sans se voir
Dans tout ce tumulte
Pour se retrouver adulte...

Amis,
Amis,
On n'a plus rien à se dire.
On a fini
Par arriver,
Amis,
Amis,
Doucement à devenir
Deux abrutis,
Deux étrangers.

Author: "xave" Tags: "humeurs"
Comments Send by mail Print  Save  Delicious 
Next page
» You can also retrieve older items : Read
» © All content and copyrights belong to their respective authors.«
» © FeedShow - Online RSS Feeds Reader